Bio

La société Scaphandre créée par Léo Monnet, est née de ses deux passions : l’image et la mer.

Chef opérateur, travaillant pour la télévision et le cinéma (Canal +, France TV, Arte, Tf1), il s’est fait remarquer par son image soignée,

qui sied tout autant à l’univers de la mode (pubs pour Dior, Chanel, Issey Miyake).

Depuis toujours passionné par la mer (plongeur, diplômé du Brevet national de sauvetage en mer et formateur SNSM,

Sauveteur qualification Côte Dangereuse), Léo Monnet a acquis une expertise dans les prises de vues sous-marines,

qu’il pratique en bassin comme en milieu naturel, en France et à l'étranger.

Scaphandre regroupe des spécialistes de l’image : chef opérateur, assistants caméra plongeurs,

chefs électriciens, ainsi que des experts de la sécurité sous-marine. Comme requis par le ministère du travail,

les membres de l'équipe de  Scaphandre  sont diplômés du certificat d’aptitude à l’hyperbarie (CAH) Classe I 

(moins de 40 mètres sous l’eau) et du Classe II (moins de 60 mètres).

1/5

scaphandre 

Le scaphandre autonome est un dispositif individuel qui permet à un plongeur d'évoluer librement en plongée avec une réserve

de gaz respirable comprimé. Un scaphandre autonome peut ainsi aussi bien fonctionner avec de l'air qu'avec d'autres mélanges spécialement étudiés a cette fin (nitrox, trimix, hydréliox) ou aussi avec un recycleur.

 

Le principe de fonctionnement du scaphandre autonome est essentielement fondé sur une intervention du docteur Manuel Théodore Guillaumet, en 1838. Indépendamment du brevet de Guillaumet, cette invention fut à nouveau réalisé en 1860 par l'ingénieur des mines Benoît Rouquayrol et adaptée a la plongée en 1864 avec l'aide du lieutenant de vaisseau Auguste Denayrouse.

Elle fut finalement reprise et perfectionnée dans sa forme actuelle par Emile Gagnan et Jacques-Yves Cousteau en 1943.

Cette invention, capitale pour la plongée autonome, est le détendeur automatique. 

 ¨scaphandre autonome¨ est donc utilisé de nos jours pour désigner les équipements de respiration subaquatique

qui découlent de l'invention de Gagnan et de Cousteau.